Les inculpés

 

Qui sont-ils ?

 

Les 26 et 27 mai 1967, une simple grève d’ouvriers se termine dans le sang.

On dit que le GONG (Groupe d’Organisation Nationale de la Guadeloupe), mouvement subversif, est le principal groupement susceptible d’exploiter à son profit l’émeute de la population.

Que c’est un nouveau courant révolutionnaire clandestin, dont l’objectif est l’indépendance de la Guadeloupe qu’ils veulent soustraire à la France. Il est à la manœuvre pour déstabiliser le pays

Mais il est apparu après enquête que les émeutes étaient spontanées

Les principaux membres de cette organisation sont sur le banc des accusés, 18 sont présents sur les 19 inculpés.

Arrêtés au début du mois de juin 1967 en Guadeloupe et en métropole, incarcérés à la prison de la Santé à Paris, les accusés ont mené plusieurs grèves de la faim pour la reconnaissance du statut de prisonnier politique. Au terme d’une instruction et d’un procès qui n’ont pas réussi à réunir des preuves pour soutenir l’accusation, le jugement apparaît relativement clément : douze acquittements et six peines de prison assorties de sursis.